Zoom sur le métier de dentiste

Aujourd’hui sur CFTC.TV, nous allons parler de l’état d’un métier qui a toujours eu le vent en poupe : le job de dentiste.

Un chirurgien-dentiste peut être un salarié ou un libéral. Il soignera la bouche, les dents, la mâchoire et les gencives médicalement et chirurgicalement. La bouche constitue un élément vital à la survie de l’homme du fait qu’elle permet à l’homme de manger, de mâcher, de goûter et de parler.

Pour en donner des soins, il faut un spécialiste qualifié dont la profession est reconnue par l’État qui lui a délivré son diplôme. En d’autres termes, une capacité certaine est nécessaire pour suivre la carrière de dentiste.

Condition du salariat dans la chirurgie dentaire en France

La situation de la demande en France

Dans un cadre de qualité de vie et d’une bonne santé, les autorités françaises proposent des directives pour tenter de faciliter l’accès aux soins afin d’accentuer la demande dans le secteur de la chirurgie dentaire. Cependant, les couvertures sociales ainsi que les mutuelles santés ont du mal à recouvrir ce type de service, étant donné que certains services inclus dans l’odontologie sont considérés comme un privilège.

En effet, vu l’ampleur et les impacts de la crise économique dans le pays, la question de la limitation des dépenses est plus que jamais dans l’ordre des priorités des institutions public. D’un point de vue social, l’augmentation incessante du taux de chômage et la baisse des pouvoirs d’achat des ménages influent considérablement sur l’état de la demande dans le secteur. Indépendamment de ces contextes, le business des chirurgiens-dentistes marche très bien selon les chiffres de certains sondages réalisés par des experts sérieux.

Les qualités pour pouvoir exercer

Un vrai dentiste possède une certaine qualité prérequise, autre que professionnelle. Par exemple, il sait très bien comment bien s’occuper des enfants. C’est-à-dire qu’il connait parfaitement  que sa profession est perçue comme faisant synonyme de douleurs. En conséquence, il a beaucoup fait une preuve de bonne qualité humaine pour : d’un côté, rassurer le patient et de l’autre côté, communiquer et conseiller le patient pour éviter des complications…

Un dentiste doit aussi savoir s’occuper des différents types de soins nécessaires aux différents types de patients. La raison est simplement qu’un détartrage ou un blanchiment des dents n’est pas du même acabit qu’un implant de pivots. Il faut un maximum de connaissance médicale et anatomique pour réaliser cette dernière opération. Ainsi, un dentiste est capable de lire les radiographies et savoir gérer les cas d’urgence. Dans son cabinet, il est entouré de divers outils qu’il sait précisément leurs rôles et il maitrise leur fonctionnement. Une dent n’a pas la même grandeur qu’un meuble par exemple, il doit être très minutieux et être constamment concentré pour éviter des erreurs fatales pour le patient.

En dernier lieu, il faut que le dentiste soit toujours à jour des avancées en médecine et technologiques.

Le cursus suivi pour une carrière de dentiste

Un dentiste en action lors d'un blanchiment des dents

Actuellement, la formation nécessaire pour devenir dentiste doit débuter après un bac scientifique en poche et suivre des cours au sein de la faculté de médecine, plus précisément en médecine dentaire. Ce n’est qu’à terme du concours de première année que les cours commencent  pour l’apprenti. Mais il faut compter six années d’études au minimum pour avoir le titre de dentiste. Cela n’empêche pas que d’autres étudiants de la faculté de médecine choisissent une filière de longue durée une fois à la cinquième année. Il peut alors devenir docteur en chirurgie dentaire après la soutenance publique d’une thèse écrite. Malgré cela, le métier est très recherché comme en France par exemple.

La carrière de dentiste offre certains avantages possibles. Après cette longue formation en doctorat, le médecin peut travailler au sein d’un cabinet ou d’une structure. Le salaire brut mensuel d’un dentiste avoisine les 4000 euros, mais il faut savoir qu’il est difficile d’évoluer une fois dentiste, mais il est toutefois possible de se spécialiser dans l’orthodontie ou autres. Pour certains, ils consacrent leur vie en tant que « dentistes à la recherche » ou « dentiste humanitaire »…