Préparez-vous à la guerre : préparez-vous à tout

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où les tensions ne cessent de s’accumuler autour de nous. La situation des relations internationales contemporaines laisse penser à une éventuelle troisième guerre mondiale.

Ces tensions sont palpables notamment entre les États-Unis et la Chine, entre Russes et Américains.  La Corée du Nord entretient une relation très tendue avec Washington. C’est pourquoi il faut se préparer à la guerre et s’attendre à tout.

La tension entre les États-Unis et la Chine

Actuellement, le commerce international vit l’une de ses plus sombres pages. En fait, une santé dégradable du commerce extérieur de la Chine est accompagnée par une agitation de Pékin, et des menaces de représailles de Donald Trump avec ses nouvelles mesures protectionnistes. C’est ainsi que l’amiral américain Harry Harris note que « l’intention de la Chine est limpide ».

Selon lui, c’est dominer la mer de Chine méridionale pour ensuite développer une armée pouvant concurrencer la puissance militaire américaine « dans presque tous les domaines ». Selon le chef du commandement américain du Pacifique à Hawaï, les États-Unis doivent rester prêts à défendre leur première place mondiale contre les prouesses croissantes politiques, militaires et économiques de la Chine.

Guerre et délabrement

Les États-Unis face à la Russie

Les États-Unis et la Russie en sont arrivés à la porte d’une nouvelle guerre froide, avait déclaré le directeur de l’Institut des États-Unis et du Canada, Sergueï Rogov, à l’occasion d’une conférence de presse tenue à Moscou. Il avait notamment qualifié le partenariat stratégique initié par les deux pays, de « déclaration creuse ».

En outre, aucun changement important n’est noté dans les relations entre les États-Unis et la Russie depuis la fin de la guerre froide surtout dans le domaine nucléaire. Les populations sont, du coup, otages perpétuelles de la dissuasion nucléaire. Ce sont deux pays qui possèdent un énorme potentiel nucléaire. Ce qui n’est pas du tout nécessaire pour des pays qui sont réellement partenaires sur la scène internationale.

Pour rappel, ils avaient signé un accord de non-agression en 1994 qui déclarait qu’aucun État ne doit pointer ses missiles sur l’autre. C’était Bill Clinton et Boris Eltsine qui l’avaient signé.

Selon Sergueï Rogov, les deux pays avaient approché le pic auquel les relations russo-américaines pouvaient revêtir le caractère de confrontation. À la lumière de toutes ces considérations, il est plus qu’urgent de se préparer à tout et s’attendre à tout, mais aussi rester très vigilant.

L’opposition entre États-Unis et Corée du Nord

Même si la Corée du Nord se montre pacifique à l’occasion de sa souscription aux Jeux olympiques et de sa réconciliation avec la Corée du Sud, le Président américain Donald Trump a annoncé de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

Elles seront «plus dures que jamais». En l’espèce, bon nombre de sociétés maritimes qui permettaient à la Corée du Nord de contourner les sanctions internationales imposées par L’Organisation des Nations unies sont interdites sur le territoire des États-Unis si elles ne cessent pas de s’affairer avec Pyongyang.

Ce sont autant de tensions qui font présager à une éventuelle guerre mondiale.